Nos principes

Puisque nous aimons nos chiens et que nous les respectons,
nous avons des principes auxquels nous tenons.


Dysplasie

Tous nos chiens reproducteurs sont testés contre la dysplasie :
• des hanches (dite « HD »)
• des coudes (dite « ED »)

→ A savoir que : pour la dysplasie des hanches, nous ne faisons que des mariages entre chiens HD-A (aucun signe de dysplasie) ou HD-B (sensiblement normal).

Par exemple :
• Deux chiens HD-A
ou
• Un chien HD-A et l’autre HD-B

→ Pour la dysplasie des coudes, nous ne faisons que des mariages entre des chiens ED-0 (aucun signe de dysplasie).

Tests de santé

Tous nos chiens reproducteurs sont testés contre les maladies génétiques suivantes :
• la myélopathie dégénérative (dite « MD »)
• la sensibilité médicamenteuse (dite « MDR1 »)

→ A savoir que : nous ne faisons que des mariages où les chiots ne seront pas atteint de ces maladies génétiques.

Par exemple :
• Deux chiens MD +/+ (indemne) et MDR1 +/+ (indemne)
ou
• Un chien MD +/- (porteur sain) et l’autre MD +/+ (indemne)
(et pareil pour la MDR1)
mais jamais
• Deux chiens MD -/- (porteur) et/ou MDR1 -/- (porteur)

Consanguinité

Nous essayons à tout prix de réaliser des mariages avec 0% de consanguinité (sur 5 générations).

Cela signifie que le mâle et la femelle n’ont aucun ancêtre commun.

Puisque le Berger Blanc Suisse est une race qui peut encore être considérée comme « jeune » ou récente, il est parfois difficile d’échapper à la consanguinité car il n’y a pas un choix énorme de chiens reproducteurs.

Pour certains éleveurs, la consanguinité (jusqu’à un certain degré) est tolérée et parfois même recherchée ! Cependant, nous ne partageons pas cet avis, et vous ne trouverez pas ces pratiques dans notre élevage.

→ En 2017, la Société Centrale Canine (SCC) a d’ailleurs publié un communiqué sur la consanguinité étroite :

Nous vous informons que les accouplements à consanguinité rapprochée seront désormais interdits. Par consanguinité rapprochée, on entend les accouplements père-fille, mère-fils et frère-sœur.

Age de reproduction

Nos chiennes ne reproduisent pas avant l’âge de 2 ans (minimum) et font une pause d’au moins 1 an entre chaque portée. De plus, étant un élevage familial, nous ne faisons qu’une seule portée par an.

Nos chiens reproducteurs sont ensuite mis à la « retraite » à partir de l’âge de 7 ans (pour les femelles) ou 9 ans (pour les mâles) au plus tard, et sont ensuite stérilisées/castrés.

Tous nos chiens retraités restent à la maison, et ne sont en aucun replacés en familles d’accueil.

Le standard de la race

Nous faisons notre maximum pour répondre au standard de la race afin de produire des chiens physiquement harmonieux, mentalement stables, et en bonne santé.

Cela insinue que nos choix de mariages sont le fruit d’une longue réflexion : l’étalon (mâle) et la lice (femelle) doivent être complémentaires à tous niveaux.

→ On peut corriger certains « défauts » physiques ou comportementaux à travers certains mariages (par exemple : chien trop petit ou trop grand, caractère un peu méfiant ou trop extraverti, pigmentation…)

Voilà pourquoi on ne s’improvise pas éleveur de Bergers Blanc Suisse du jour au lendemain ! 😉